Le monde d’en haut

LE MONDE D’EN HAUT

MARDI 23 JANVIER
À 9H30 et 14H00
Uniquement en séances scolaires

Durée estimée : 45 mn

Théâtre cousu et dansé

A partir de 6 ans

COMPAGNIE

LA BELLE TRAME

Création

Ecriture & Mise en scène :

Charlotte Pareja

Équilibriste-contorsionniste : Christelle Dubois

Musicien : Philippe Léon

Création Lumières & Régie :

Mélanie Wojylac

Costumes : Nicole Cholat,

Nathalie Jambon,

Charlotte Pareja

Durée estimée : 45 mn

Théâtre cousu et dansé

A partir de 6 ans

Spectacles précédement invités :

«Oripeaux» et «Beauté monstre»

Art de l’équilibre, musique et costume, trois disciplines pour évoquer l’inspiration, l’intuition, l’idée qui jaillit lorsque l’on se perd sur la page blanche.

Sur le plateau, nous sommes dans le salon d’un musicien, à la fois son lieu de travail et son espace de vie privé. Il n’arrive pas à écrire la suite de sa partition. Autour, existe un monde parallèle invisible laissant place à d’étranges formes imaginaires qui tenteront de communiquer avec lui. Une silhouette, d’abord irréelle faite de voiles et de tissus, en perpétuelle transformation évolue au-dessus du musicien, en marchant sur les mains.

Peu à peu, le monde d’en haut s’impose sur le plateau et entraîne le spectateur dans un univers où tout peut se passer. Le personnage d’en haut va s’humaniser petit à petit et faire réagir le musicien, l’influencer et l’inspirer. Un dialogue musical s’établit entre eux. Ce personnage à la renverse, est-ce sa muse ? Est-ce un personnage réel ou onirique ? Est-ce l’inconscient du musicien ?

Nous découvrons au fur et à mesure qui est le musicien, ce qui lui est arrivé et pourquoi il boite. Les souvenirs de cet homme apparaissent en flashbacks. Nous comprenons qu’il a bien connu le personnage d’en haut. On les voit dans le passé... Il se souvient aussi de l’accident qui a fait basculer sa vie... Entre rêve et réalité, entre monde des pensées et monde du geste,  de pointillé en pointillé, iront- ils à la rencontre l’un de l’autre ? De ce jeu de pistes, renaîtra peut-être la mélodie.