Le monde se dressait comme un rempart

LE MONDE SE DRESSAIT COMME UN REMPART, ET LE MUR FUT MA PORTE
Compagnie Sans Lettre 

VENDREDI 24 MAI
À 20H00

 

Création / coproduction

FESTIVAL TRAX
Soirée partagée avec
Divin@media.com de la Compagnie Phorm

Danse
Visible à partir de 11 ans
TP : 15€ / TR : 12€

LE MONDE SE DRESSAIT COMME UN REMPART ET LE MUR FUT MA PORTE

Conception, mise en scène, scénographie :
Richard Gratas, Maïlys De Oliveira, Patrick De Oliveira
Chorégraphie : Ludovic Collura, Patrick De Oliveira
Texte : Maïlys De Oliveira
Interprètes : Ludovic Collura, (distribution en cours)
Création musicale : Patrick De Oliveira
Création lumière : Richard Gratas

DIVIN@MEDIA.COM

Chorégraphe : Santiago Codon-Gras
Création musicale : Fabrice Mahicka
Vidéo : Claudio Cavallari
Création lumière : Laurent Paticier

LE MONDE SE DRESSAIT COMME UN REMPART ET LE MUR FUT MA PORTE

Si je le raconte, ils me croiront jamais, je vais passer pour un dingue. Je sens déjà bien qu’ils me trouvent bizarre, j’ai plus droit à l’erreur.
Je peux pas leur dire « je crois qu’un univers parallèle est coincé à l’intérieur du mur entre ma cuisine et ma chambre...et y’a un gars dedans... qui danse. »

T’imagines ? Oui évidemment...
Tu leur as dit toi ?
« Euh, les gars, je sais pas comment vous l’expliquer, mais je crois qu’on est entré en collision avec un autre espace temps et franchement, on n’est pas super bien tombé... »

La Compagnie sans Lettre propose, pour son troisième opus, une nouvelle fable métaphysique. Les mots y rencontrent désormais la danse dans un dialogue en contrepoint.
Un comédien et un danseur construisent leurs propres univers hors de celui des autres, mais lorsque leurs espaces s’entrecroisent dans l’inframince d’une cloison, le mur devient une porte de sortie.

DIVIN@MEDIA.COM

Divin@media.com est une relecture de l’Enfer. Un enfer composé d’images, d’écrans, d’informations qui nous façonnent, nous matraquent et nous enferment. Au fur et à mesure que Santiago Codon Gras - le chorégraphe et interprète de cette pièce - progresse dans ce voyage initiatique, il devra affronter les épreuves des neuf cercles de l’Enfer. S’engouffrer dans cette spirale d’épreuves reflétant les punitions dédiées à chacun des péchés (la luxure, la gourmandise, l’avarice, la colère, la violence (envers les hommes, envers Dieu ou envers soi-même...), jusqu’à atteindre au centre, la Bête qui sommeille en chacun de nous.

18_19_ccr_photoCieSansLettres